Forum RPG basé sur le manga Blue Exorcist/ Ao No Exorcist de Kazue Kato
 
Nous avons besoin des Saints Paladins ainsi que du Seigneur Corsaire. Si vous êtes intéressés, parlez-en avec le Staff.

Partagez|

"Rien ne sert de courir..." [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Henkei Fushigi
Exorcist Dresseur Esquire
Exorcist Dresseur Esquire
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 11/04/2012
Age : 22
Localisation : Wonderland

Dossier
Titre: Esquire
Groupe: Dresseur
Objets?:

MessageSujet: "Rien ne sert de courir..." [Libre] Sam 23 Juin - 0:05

Quelle journée épuisante !
Après avoir eu de longs cours à l'Académie de la Croix Vraie, Henkei était parti à sa répétition de théâtre, qu'il faisait pour se relaxer. Mais il jouait aussi pour une toute autre raison : ses parents avaient été de bons comédiens. Eh oui, "avaient" car ils ont été tués par un horrible démon qui avait pris le contrôle de son corps. Le jeune homme en gardait d'ailleurs une marque indélébile : des yeux aux couleurs inconstantes. Aujourd'hui, ils semblaient stagner sur du vert sombre. Mais qui sait ce qu'ils lui réserveront demain ? Voire même dans une heure ?

En sortant de son cours, il avait donc décidé de raccompagner les quelques élèves de théâtre jusque chez elles. Henkei est en effet le seul garçon de la petite troupe. Mais à part les autres comédiennes, personne ne le sait. En effet, il avait la manie de se faire passer pour une jeune fille en venant habillé dans une simple robe blanche et en se détachant les cheveux. Avec un peu de maquillage, tout le monde se faisait prendre dans son jeu. Sur le chemin, les filles se racontaient leur journée de cours, leurs épisodes favoris de séries, et même des anecdotes amusantes, que Henkei écoutait d'une oreille distraite. En fait, il avait hâte de rentrer et de rencontrer d'autres exorcistes. Enfin, surtout hâte de retrouver l'homme qui l'avait exorcisé de son démon, il y a sept ans. Mais le reverra-t-il un jour ? Tel un chien suivait son maître, Henkei suivaient les trois jeunes filles jusqu'à un coin de rue où ils se séparèrent pour rejoindre chacune leur maison. Il n'avait plus qu'à se diriger vers les dortoirs de l'Académie.

Le soleil descendait dans le ciel. C'était une très belle image dont il aurait voulut en être l'auteur.
Ah! Si seulement je n'étais pas maladroit !
Il continuait de marcher, les mains dans les poches de son blouson noir, dans une grande rue qui, le jour, était très animée. Les magasins étaient tous fermés et les bars et autres restaurants commençaient déjà à se remplir de monde. Le jeune homme regarda à l'intérieur des établissements. Les plats qui se pressaient devant ses yeux avaient tous l'air succulents. Sa faim fit gargouiller son ventre, résonnant à ses oreilles comme un appel de détresse. Si ses organes pouvaient parler, il était sûr qu'ils lui diraient :"Henkei ! Dépêche-toi de manger ! On a faim !" Puis ils se mettraient à pleurer et enfin il se remplirait de larmes, jusqu'à exploser en gouttelettes salées. Dans le reflet d'une vitrine, il observa son apparence. Ses longs cheveux bleu marine descendaient sous ses épaules et son visage affichait une expression de douleur, qui, avec son visage maquillé, lui donnait un petit air enjôleur. Ou enjôleuse plutôt. Derrière le carreau, des hommes l'observaient et il devina à leurs expressions que ce à quoi ils pensaient n'était pas très catholique. Henkei leur adressa un vif signe de la main ainsi qu'un rapide clin d'oeil et courut le plus loin possible, de peur que les hommes ne comprennent pas son humour et prennent son acte pour une déclaration.

Il lui restait encore un bon bout de chemin à faire avant d'arriver. Il aurait très bien pu rentrer en prenant un transport en commun, ce n'est pas ce qu'il manquait ici. Mais il préférait s'amuser dans la rue, remarquant les étapes de la descente progressive du soleil. Dans un coin de rue, Henkei se démaquilla, attacha ses cheveux en catogan et mit le pantalon blanc ainsi que le t-shirt qu'il transportait dans son sac à la place de sa robe. Il se sentait beaucoup mieux! Pourtant, le jeune homme commençait à faire une crise d'angoisse. Il n'y avait plus personne dans la rue, à part lui, et il n'aimait pas DU TOUT être tout seul. Portant la main à son cou, il chercha son écharpe, mais elle n'y était pas. L'avait-il oubliée ? Ou pire... perdue ? Son coeur se serra dans sa poitrine.
Rappelle-toi, tu ne l'as pas invoquer pour qu'il puisse se reposer !
Il se sentit soulagé d'un poids. Sauf que... il aurait bien voulu une présence, même terrifiante... Non pas qu'il voulait se faire agresser ou quelque chose comme ça ! C'est juste que la solitude, c'était pas son truc. Deux choix s'offraient à lui : soit il sonnait à la porte d'une maison, au hasard, pour trouver un quelconque foyer qui pourrait lui remonter le moral -- il était très fort pour s'inviter chez des inconnus --, soit il essayait de rejoindre en quatrième vitesse les dortoirs de l'Académie avant de s'évanouir, son pouls commençant déjà d’accélérer. Après une rapide réflexion, il opta pour la deuxième option et se mit à galoper sur le trottoir. Il évita poteaux, panneaux mais, tourna la tête sur le côté pour tousser, il renversa une personne, qu'il rattrapa juste avant qu'elle ne tombe.

- Je suis vraiment désolé ! s'excusa-t-il. Vous allez bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.willuh.skyrock.com
Kurenai Kyūketsuki
Démon Ark Knight - Modo
Démon Ark Knight - Modo
avatar

Messages : 221
Date d'inscription : 13/07/2011
Age : 21
Localisation : Dans les abysses

Dossier
Titre: Arch-Knight
Groupe: Chevalier
Objets?:

MessageSujet: Re: "Rien ne sert de courir..." [Libre] Sam 23 Juin - 21:40

Haaaa~un bon verre de vodka ananas, rien de tel accompagnée d'une cigarette, bien que celle ci soit a la menthe, oui je sais, on m'avais convaincu d'arrêter de fumer donc bon j'essaye avec des menthols de la pharmacie on sait jamais. Cette soirée s'anoncée au poil rien de prévu, aucune obligation, ni gardiennage. Gyhaaa~ En boite, bars ca c'était ma soirée de prévue que voulez vous faire dans cette ville ?! Ici c'est pas New York ou encore Paris, magnifique ville ou pas mal de poireaux c'en sont pris deux trois et ne ce sont pas relevés de si tôt. C'tait poilant n’empêche, en contre partis leurs hotels étaient de première classe le champagne pareil, sans oublier les français des personnes très charmantes enfin pour ceux avec qui je suis sortie précédemment du moins.

Ah, que de souvenirs, cela me rend un tantinet nostalgique. L'époque ou mon grade n'était pas que du vent, mais missions vraiment intéressante mais depuis cela... *soupire* ce Pheles a deux balles !

Oups, je crois que la... j'ai vraiment un peu trop bu, j'en ai vraiment exagérée, avec la fatigue c'est vraiment pas terrible, je vais me pieuter de plus mes yeux peinent sans mes lunettes... J'ai même pas celles de soleil...

Je sortit de ce rade miteux pour rentrer a l'académie me coucher j'en peux plus je ne tiens vraiment plus, m’efforçant de ne rien paraître et de marcher droit mon portable se mit a sonner, la poisse je regarde mon écran " un appel de : Shura -> a éviter !" Mhhmmm ... je ne décrocha pas mais pendant ce temps j'entendis des pas qui se rapprochaient de plus en plus.


BHAAAM !!!


Ha, j'ai plus aucun réflexes, en une fraction de seconde je ne me suis même pas vu tombée... Quel désastre c'est vraiment puéril de ma part.

- Hey ! Mais t'es sérieux... tsss... tu peux pas faire gaffe ou tu va au nom de Satan ?! Les gosses de nos jours je les... et boum avant même que j'eu terminée ma phrase je vis mon téléphone avec la coque enlevée de même pour la batterie.

- Rhaaa la poisse.

Je me releva avec peine mais bon, je mis la main sur ma tête me la tenant, mon affreuse migraine revint m’assainer des coup d'aiguille derrière les yeux. Mes yeux rouge était a moitié fermés.

Je leva la tête le regardant malgré le tournis et mes yeux qui floutaient tout. Il a des cheveux mi longs bleu foncés, ainsi qu'un visage aux traits fins. Mais a priori c'était un étudiant de la croix vraie en me remémorant sa tête dans les cours de pratique, un exorcist. Bien j'ai un défilé de cymbales dans ma tête j'ai peu etre plus les idées très clairs.




私は死を与える

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lecture-en-ligne.com/bloodlad/1/0/0/1.html
Henkei Fushigi
Exorcist Dresseur Esquire
Exorcist Dresseur Esquire
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 11/04/2012
Age : 22
Localisation : Wonderland

Dossier
Titre: Esquire
Groupe: Dresseur
Objets?:

MessageSujet: Re: "Rien ne sert de courir..." [Libre] Dim 24 Juin - 21:36

Pourquoi devait-il toujours s'affoler lorsqu'il se retrouvait seul. C'était là l'un de ses nombreux défauts et pourtant, cela lui arrivait tout le temps. Il ne pouvait rien y faire. Et maintenant, voilà qu'il avait renverser une charmante jeune fille. Quel idiot ! Il aurait du éviter de tourner la tête... Du coup, il aida la jeune fille à se relever, en s'excusant de plus belle.

- Hey ! Mais t'es sérieux... tsss... tu peux pas faire gaffe où tu vas au nom de Satan ?! Les gosses de nos jours je les...

Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase : son téléphone tomba.

- Rhaaa la poisse, s'exclama-t-elle.

Le jeune homme s'excusa encore. Il ramassa les morceaux du portable et les tendit à leur propriétaire. Elle avait encore les yeux fermés, les mains sur les tempes. Elle avait du prendre un sacré coup. Se rappelant que c'était de sa faute, son coeur se serra d'avantage. Il réitéra sa question.

- Vous allez bien ?

Il y avait au moins un bon point au fait d'être tombé sur cette personne, c'est qu'il n'était plus seul et déjà, son pouls ralentissait. Il essuya rapidement son visage couvert de sueur du dos de la main, puis fit un énorme sourire à la celle qu'il avait fait tombée, comme pour la remercier de s'être trouvée là, au moment où il avait besoin de quelqu'un pour faire fuir son mal de la solitude. Soudain, prenant une énorme bouffée d'air frais, il sentit l'odeur d'alcool mêlé à un arôme mentholé qui provenait de la jeune fille. Cela créait un goût étrange, à la fois repoussant et attirant. Pendant qu'elle reprenait ses esprits, Henkei en profita pour l'observer. Ses longs cheveux noirs étaient attachés en une queue de cheval et ses yeux, qu'elle commençait à ouvrir était...
Rouge ?
Qui était-elle ? Un démon ? Fallait-il qu'il tombe sur un démon le jour où Il avait choisit de se reposer ? Qu'importe ! Du moment qu'il n'était plus seul et que son malaise ne refasse pas surface. Néanmoins, cette fille l'intriguait. Il remarqua enfin son uniforme d'Exorcist. Elle était donc une Exorcist... Mais elle avait des yeux rouges, et ça, Henkei ne se l'expliquait pas. Bien évidement, les siens changeaient tout le temps de couleurs, mais comment savoir si c'était normal, des lentilles colorées, ou bien des yeux de démons ? Plus il se creusait la tête, plus il trouvait des explications complètement irrationnelles. Il était quand même arrivé à croire qu'elle était albinos. Alors, plutôt que trouver lui-même des hypothèses farfelues, il demanda :

- Qui êtes-vous ?

Peut-être allait-il recevoir une réponse négative, dans le sens où elle partirait en courant, croyant avoir affaire à un pervers ou une quelconque personne mauvaise. Peut-être au contraire, verrait-elle en lui quelqu'un de la police, et qu'elle s'enfuirait sans lui répondre, ou bien qu'elle l'attaquerait -- en temps général, les gens n'aiment pas trop les inspecteurs -- ... Ou pire encore, elle était peut-être un démon qui avait tué un Exorcist et avait pris sa tenue pour faire croire qu'elle en était un et ainsi en tuer plusieurs. Le jeune n'était pas du tout rassuré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.willuh.skyrock.com
Kurenai Kyūketsuki
Démon Ark Knight - Modo
Démon Ark Knight - Modo
avatar

Messages : 221
Date d'inscription : 13/07/2011
Age : 21
Localisation : Dans les abysses

Dossier
Titre: Arch-Knight
Groupe: Chevalier
Objets?:

MessageSujet: Re: "Rien ne sert de courir..." [Libre] Lun 25 Juin - 7:48

Il me ramassa mon telephone... He... Et bien je ne m'attendais pas vraiment a cela, gentil de sa part il me demanda une nouvelle fois si cela aller, le pauvre me demander ca il devrait plutôt prendre cette question pour lui, complètement affolé... J'entendais son battement de coeur résonnais dans ma tête, il se calmait de plus en plus mais par politesse je lui répondit :

- Oui, c'est bon. Juste un peu trop forcée sur la bouteille je crois... Merci... dis-je en d'un ton plus calme et serraine mais très vite il me fixait.


Mes yeux plutôt est-ce que cela l'intriguait ? Apparemment oui, rien qu'a penser le nombre de personnes qui m'ont fait une remarque par rapport a mon physique ma constitution, je n'arrivais même plus a les énumérer. Ah en y pensant, si je rentre a l'académie dans cette état... Je mis la main dans une pochette se trouvant attachée autour de ma cuisse droite et y retira un paquet de bonbon menthe extra-forte, P-A-R-F-A-I-T pour masquer l'odeur de l'alcool !

Quant a lui qui me dévisager encore, je lui jeta un coup d'oeil interrogatif. Il me demanda alors :

"- Qui êtes-vous ?"

Ha, très intéressant comme question. Voulait-il me demandait plutôt ce que je suis ? Je n'avais pas très bien l'envie de lui dire vraiment mais bon... DIeu sait les films qu'il pouvait se faire.

- Hum premièrement mon nom est Kurenai Kyuketsuki, exorcist au rang d'arch-knight de la croix vraie directement envoyée ici du Vatican. Je suis un spécimen étrange appelé vampire et je mords. Dis-je en esquissant un sourire en lui faisant un clin d'oeil.

- Tu veux savoir autre chose ?

Je m'approchais doucement vers lui avança ma bouche prêt de sa nuque, il ne broncha pas, devait-il s'attendre a ce que je le morde ? Mais a la place de cette vilaine morsure je lui souffla doucement sur la nuque, que c'était amusant. Que je suis mesquine quand j'ai un peu bus je perd tout de suite mon coté froid, chance pour lui. En tout cas c'était assez divertissant pour moi.




私は死を与える

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lecture-en-ligne.com/bloodlad/1/0/0/1.html
Henkei Fushigi
Exorcist Dresseur Esquire
Exorcist Dresseur Esquire
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 11/04/2012
Age : 22
Localisation : Wonderland

Dossier
Titre: Esquire
Groupe: Dresseur
Objets?:

MessageSujet: Re: "Rien ne sert de courir..." [Libre] Lun 2 Juil - 9:16

S'il s'était attendu à ça ! Tout d'abord, la jeune fille ne s'était pas enfuie. Non, elle était restée là, devant lui, presque amusée par son affolement. Elle avait affirmé qu'elle avait bu et il avait pu voir qu'elle prenait des pastilles de menthe. Le jeune homme était fier d'avoir deviné d'où provenait ce mélange d'odeurs. Ça lui rappelait la fois où il avait réussi à trouver trois petits chatons grâce au fait que leurs colliers soient parfumés. Il avait rendu un grand service à cette gentille vieille femme.

Ensuite, il avait cru voir dans son regard, qu'il préférait pourtant éviter car il l'intriguait beaucoup trop, que ce n'était pas la première fois que quelqu'un était étonné de la couleur anormale de ses yeux. Evidemment, Henkei ne pouvait pas vraiment dire qu'il était effrayé, car ses yeux aussi pouvaient prendre une teinte différente. Mais une jolie fille, se baladant seule le soir, ayant bu quelques verres et ayant des pupilles écarlates, on en voyait pas à tous les coins de rue !

Puis, lorsqu'elle se présenta comme étant LA Kurenai Kyuketsuki, il fut tellement abasourdi qu'il en oublia de respirer. Par manque d'oxygène, son coeur battit de plus belle et le tambourinement dans sa tête le ramena à la vie. Il prit une profonde inspiration et entendit la suite de ses paroles. Une Vampire ?! S'il n'avait pas été dans la rue, il se serait sûrement écroulé sur le sol.
Il venait de percuter une grande Arch-Knight, vampire qui plus est, et il n'était qu'un simple apprenti exorcist ! Il devait encore plus s'excuser ! Mais pourtant, elle avait l'air plus jeune que lui. Réfléchir ne servait à rien, surtout avec ce qui allait arriver.

- Tu veux savoir autre chose ?

Son visage s'approcha de sa gorge, ses lèvres touchant presque la fine peau qui recouvrait son artère. Henkei s'attendait à ce qu'elle y plante ses crocs et boive tout son sang. Quel idée de lire des livres fantastiques où les créatures suceuses de sang vivaient en "harmonie" avec les humains. Maintenant, qu'il vivait la même chose qu'une de ses "victimes", il faisait moins le fier. Mais ce n'était pas l'émail de ses canines qu'il sentit. Un souffle chaud effleura son cou et le fit frissonner. Tandis que les effluves mentholées enivraient son odorat, tous les poils de son corps se hérissèrent. Préparait-elle le terrain ? Le jeune homme n'arrivait plus à bouger, comme paralysé. Elle plongea son regard sanguinaire dans ses yeux d'un bleu paisible, pourtant animés d'une lueur de crainte, et, d'une voix tremblante et presque inaudible, il répondit à sa question.

- Je... Peut-on faire un bout de chemin ensemble ?

Il n'y avait que lui pour poser des questions comme celle-là à un moment pareil ! il aurait pu s'écarter ou demander plus de précision sur son statut, voire même un autographe ! Mais non, tout ce qu'il lui importait c'était de rentrer accompagné et ainsi éviter de se retrouver de nouveau seul. Enfin, il avait quand même raison : marcher lui permettrait de mettre un peu de distance entre elle et lui, mais aussi de lui poser des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.willuh.skyrock.com
Kurenai Kyūketsuki
Démon Ark Knight - Modo
Démon Ark Knight - Modo
avatar

Messages : 221
Date d'inscription : 13/07/2011
Age : 21
Localisation : Dans les abysses

Dossier
Titre: Arch-Knight
Groupe: Chevalier
Objets?:

MessageSujet: Re: "Rien ne sert de courir..." [Libre] Lun 2 Juil - 23:02

Eumh, vraiment amusant celui ci, tout ce qui lui importe c'est de ne pas rentrer seul, après ca, j'esquissais un sourire puis un rire nature sortit de ma bouche. Je le regardais alors un sourire aux lèvres.

- Bhain, t'es vraiment intéressant toi ! Tout a fait fascinant.

Répliquais-je alors.


- J'accepte a une condition, que tu ne dise rien sur ma condition actuelle. Lui dis-je en faisant un clin d'oeil a ce dernier. Au fait quel est ton nom ? repris-je.

Je marchais lui a coté, ou plutôt en parallèle le regardant du coin de l'oeil, intriguant comme garçon, bon certes un tantinet inconçiant tout de même imaginons qu'il soit tombé sur quelqu'un d'autre, Amaimon, ou encore... Baal la cela aurait été pas de chance pour lui...

Bien la croix vraie n'étant plus très loin je leva la main pour le saluer et parti coté sanctuaire de Rin, oui encore ne faillait-il pas qu'il dévaste tout voila pourquoi il était a part et nous dans le même établissement pour le veiller. Je me retournais alors regardant Fushigi.

- Au plaisir de te revoir.

Je fit encore ce fameux sourire nature avant de doucement me retourner pour rejoindre ma chambre, morte de fatigue.




私は死を与える

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lecture-en-ligne.com/bloodlad/1/0/0/1.html
Henkei Fushigi
Exorcist Dresseur Esquire
Exorcist Dresseur Esquire
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 11/04/2012
Age : 22
Localisation : Wonderland

Dossier
Titre: Esquire
Groupe: Dresseur
Objets?:

MessageSujet: Re: "Rien ne sert de courir..." [Libre] Lun 9 Juil - 13:28

Elle avait ri. S'était-elle moquée de lui ? Non, c'est sûrement l'alcool qui la faisait divaguer. Quoi qu'il en soit, Henkei était soulagé qu'elle accepte de l'accompagner. Bon, il ne devait pas révéler ce qu'elle avait fait, mais ça, c'était simple.

- De quel état parles-tu ? lui répondit-il avec un grand sourire, pour montrer qu'il avait adhéré à la condition qu'elle avait donnée.

Tout le long du chemin, ils n'avaient rien dit. Ni l'un ni l'autre. Pourtant, le jeune garçon était d'habitude quelqu'un de très bavard qui racontait sa vie et s'amusait à poser des questions indiscrètes à son auditoire. C'est vrai, il avait juste essayé de savoir quel savon elle utilisait pour se doucher, mais elle n'avait pas voulu répondre, elle avait juste dit que ça ne le regardait pas. Il n'avait donc pas tenté les autres questions farfelues qu'il avait en réserve. Il avait alors réfléchit à ce qu'elle pouvait faire ici. Prendre du repos ? Rencontrer des amis à elle ? Bah! qu'est-ce qui lui prenait ? Elle faisait ce qu'elle voulait après tout ! Pourquoi vouloir tout savoir de sa vie ? C'est bien le moment de penser à ce genre de chose !
N'oublions pas qu'elle avait dit être une vampire et qu'il avait failli se faire mordre. Peut-être qu'elle veut simplement jouer avec lui. Et qu'elle le finirait à la fin du voyage... En pensant cela, Henkei déglutit. Pouvait-il mourir... maintenant ? Non! Tout ce qu'il devra faire, c'est s'enfuir en courant. Oui, voilà ce qu'il fera si jamais elle recommençait à l'attaquer.

Ils arrivèrent enfin près de l'Académie. Ils s’arrêtèrent car ils ne dormaient pas au même endroit et lorsque Kurenai se retourna vers lui, Henkei cru que c'était le moment de courir. Pourtant, elle lui dit simplement :

- Au plaisir de te revoir.

Puis elle repartit de son côté.
Alors là, le jeune garçon était soulagé. Il n'allait pas mourir aujourd'hui et heureusement : il n'avait pas écrit son testament ! Trêve de plaisanterie, avant qu'il ne se rende compte qu'il était de nouveau seul, Henkei resta là, dans le noir, contemplant la direction dans laquelle elle était partie et répondit doucement :

- À la prochaine fois.

Tandis que ses paroles s'effaçaient dans la nuit, son coeur se serra et il courut donc dans les dortoirs, où un élève traversait le couloir, revenant des toilettes. Ainsi, il ne se retrouvait plus seul, mais il avait quand même dû courir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.willuh.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Rien ne sert de courir..." [Libre]

Revenir en haut Aller en bas

"Rien ne sert de courir..." [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Assiah :: Les Rues-