Forum RPG basé sur le manga Blue Exorcist/ Ao No Exorcist de Kazue Kato
 
Nous avons besoin des Saints Paladins ainsi que du Seigneur Corsaire. Si vous êtes intéressés, parlez-en avec le Staff.

Partagez|

♪ The sick and the lost [Pv. Lyrdie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: ♪ The sick and the lost [Pv. Lyrdie] Dim 24 Fév - 17:24

*— Et voilà ! On est encore perdu par ta faute !*
*— Comment ça par ma faute ? C'est toi qui a le contrôle de tes jambes ! Je ne suis responsable de rien du tout.*
*— C'est toi qui m'as dit d'aller par là il y a même pas 10 minutes ! Et maintenant, on est paumé !*


Comment on est arrivé ici ? Je ne le sais même pas moi-même. J'imagine qu'il faut remonter quelques jours en arrière pour mieux comprendre.
Nous faisions donc des recherches sur mes parents. Encore une recherche inutile je me disais... Ce n'était pas la première fois que nous étions en enquête et jusqu'ici aucune trace de mes parents n'avaient été trouvée. Mais cela ne me désespérait pas plus que ça, j'avoue que je prenais plus ça pour un passe-temps qu'autre chose. J'avais même l'impression qu'Alistor était bien plus investi dans cette histoire que moi. Au moins, il n'était pas occupé à vouloir courir les jupons pour une fois.

Mais passons, nos recherches se tournèrent cette fois vers un aéroport que mes géniteurs auraient parcouru il y a quelques années. Je faisais donc voir leur photo à tout le personnel, histoire de voir si quelqu'un les reconnaîtrait, jusqu'à arriver vers un homme plutôt âgée qui était occupé à faire le ménage.
"— Hey, vieille homme, avez-vous déjà vu ces personnes dans le coin ?
— Hmm... Cela ne me dit rien mon garçon, je ne pense pas...
— Je m'en doutais, merci tout de même.
Je me retournais donc et me dirigeais vers la sortie quand sa voix m'interpella de nouveau :
— Ah peut-être que si en fait...
— Vous pouvez me dire où alors ?
— Désolé mon garçon, mais je ne m'en souviens pas...
— Ce n'est pas grave monsieur ! dis-je avec un soupir quelque peu énervé.
J'allais de nouveau vers la sortie quand encore une fois....
— Ah oui ! Voilà, ça me revient !
— BON ! Crachez le morceau l'vieux, qu'on en finisse !
— Je pense que je les ai vu dans une rue... Avec un Grand immeuble ! Oui, c'est surement là-bas !
— Et c'était quand ?
— Désolé monsieur, mais je ne m'en souviens plus.
— Je vois, merci."

C'est donc avec cet énorme indice que je partais à la pêche aux parents dans les rues de la ville. Il y avait comme une petite voix dans ma tête qui me disait d'y aller, comme si quelque chose me poussait à vérifier ce que le vieille homme m'avait indiqué. Sauf que cette voix, ce n'était pas ma conscience, c'était Alistor... Et c'est fou à quel point il peut être de bon conseil ! Et c'est bien sûr lui qui avait eu l'idée de me guider, disant qu'il était persuadé de savoir de quel immeuble il s'agissait... Quelle blague ! Cela faisait deux bonnes heures que nous passions sans cesse devant ce restaurant sans même un sous pour nous payer quelque chose à manger ! Une véritable torture !

Surtout que je n'ai jamais vraiment apprécié le décor de cette ville. Non pas qu'elle soit laide à en mourir, non, simplement que je ne sortais plus spécialement depuis un moment et entendre les discussions idiotes des passants me gênais quelque peu.
*— Pourquoi on se tue à chercher ce bâtiment alors que j'pourrais être chez moi, entrain de dormir devant la télé ?*
*— Eh oh ! Je te rappelle que c'est toi qui a insisté pour faire les recherches ! Recherches qui ne sont fondées que sur les paroles d'un vieux qui n'a plus toute sa tête !*
*— C'est toi qui l'a mal questionné ! Prends un peu sur toi mon pauvre, on croirait une femme.*
*— Répète un peu pour v...!*

Je n'eus pas fini de sermonner l'autre idiot que je perdis l'équilibre. Voilà que j'étais tellement absorbé dans mes pensées que je n'avais pas vu ce mouchoir gluant qui réussit à me faire tomber. D'abord fou de rage, je cherchais dans les parages le propriétaire de ce chiffon pour l'étranger à main nue. Mais comment voulez-vous vous concentrer avec un gamin dans votre crâne qui se marre du fait de votre chute... Non, c'est impossible en effet.

Je me levais doucement, ramassais avec dégoût le mouchoir avant de le jeter à la poubelle. La journée se finissait d'une bien mauvaise façon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ♪ The sick and the lost [Pv. Lyrdie] Dim 24 Fév - 18:50

Pour Lyrdie, la journée avait été comme toute les autres: simple et pas trop épuisante. Il était allé au lycée, s'est occupé de club de botanique où il y eu peu d'animation puisque la présence de Yuuki avait manqué aujourd'hui. Heureusement pour lui, Risa était toujours aussi assidue qu'à l'accoutumée. Il était rentré chez lui et avait déposé ses affaires dans sa chambre pour en ressortir le plus vite possible, sans en informer ses parents qui en avait sûrement l'habitude mais qui faisait semblant de s'inquiéter.
Il était donc parti pour le parc, histoire de prendre l'air en solitaire puisque cette place est souvent déserte, même si quelques enfants viennent y jouer. Il allait dormir quelque heures, allongé dans l'herbe à réfléchir quelque quarts d'heures en formant les yeux par moment par apprécier le vent et le parfum de l'herbe le plus pleinement et paisiblement possible.
Il allait sûrement passer une fin de journée agréable sans avoir trop été malade. Il n'avait pas beaucoup toussé de sang aujourd'hui et ce n'était pas plus mal puisqu'il avait eu sport ce matin -discipline où il est incroyablement maladroit et pas-doué- et donc basket. Il s'est bien pris la balle dans le visage à de nombreuses reprises et en est égratigné de partout, faute d’inattention de sa part.
Il continuait donc d'avancer vers le parc par la ville, il avait envie de se promener aujourd'hui afin de s'acheter un petit en-cas puisqu'il commençait à avoir un petit peu faim, pour une fois. Il entra donc dans le magasin et passa dans les rayons en choisissant une bouteille d'Ice Tea d'un litre cinquante ainsi que d'un paquet de chips au paprika, saveur dont il raffole incroyablement. Il alla payer ce qu'il désirait déguster plus tard et sortit avec un sac plastique pratiquement transparent. Il rangea son porte-monnaie dans sa poche et fit tomber un mouchoir usé sans le savoir pour autant.
Il entendit alors une chute et se retourna en voyant que la personne au préalable au sol jetait son mouchoir morvesque dans une poubelle pas très loin. Éduqué par ses principes, il s'avança vers la personne dont il avait indirectement causé la chute. Elle avait les cheveux d'un blanc nacré et brillant ainsi que des yeux rouges écarlates.

-Pardon de vous avoir fait chuté, j'ai malencontreusement fait tomber ce mouchoir sur lequel vous avez glissé...

Il était presque désinvolte, mais avec l'air excusé pourtant. Et puis, qu'allait-il faire de toutes manières?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ♪ The sick and the lost [Pv. Lyrdie] Dim 24 Fév - 19:30

Quelle journée je vous jure ! D'abord cette recherche inutile puis cette chute ! Et tout ça à cause de cet enfoiré qu'il y avait dans mon esprit. J'avoue que je n'apprécie que très rarement sa présence, même après toutes ces années. C'est bien parce que je n'ai pas le choix que je me le coltine, sinon cela ferait bien longtemps que j'aurais demandé qu'on le remplace ! Et dire qu'avant lui je passais mes journées tranquillement avec mes amis ou devant la télé, j'étais si paisible dans mon petit confort quotidien... Je me demande encore pourquoi il a fallu que ce soit moi qu'il choisisse. Et cette voix désagréable, franchement !
-Pardon de vous avoir fait chuté, j'ai malencontreusement fait tomber ce mouchoir sur lequel vous avez glissé...

J'étais interrompu par une voix qui m'était inconnue. La voix de mon terrible agresseur sans doute. Je me retournais et me retrouvais donc devant cet homme. Un homme bien étrange au vu de son allure je dois dire : des cheveux d'une couleur se rapprochant du cyan, des yeux... Violets ? Oh, et puis pourquoi suis-je surpris, les miens sont bien rouges après tout. Pourtant, ce garçon semblait s'être battu, ou bien alors avait-il subit la même attaque que moi en tombant au sol, qui sait ! Il avait le visage si égratigné... Mais bon, ce n'était pas le moment de se poser trop de questions. Il s'excusait, oui, mais d'un air assez faux, comme si j'étais entrain de me plaindre pour rien. Ce qui n'est pas impossible vu à quel point j'étais irritable ce jour-ci. S'il était faux, il était bon comédien ! L'air désolé qu'il tenait me donnait envie de m'excuser à mon tour, chose que j'aurais surement faite si une petite voix m'aurait pas ramenée sur le chemin de la raison.
*— Et bien alors ? Tu attends quoi ? Bouffe-le !*
*— Mais tu es fou ? Je ne vais pas faire ça pour des bêtises pareilles ! Vraiment, si tu n'étais pas un démon, je te dirais d'aller te faire soigner.*
*— Bon, si tu ne veux pas le tuer, demande-lui de l'aide. Nous sommes actuellement perdus je te rappelle. Et puis, il s'excuse, donc tu as l'avantage !*
*— Je n'aime pas spécialement ta façon de procéder, mais bon...*


Il n'avait pas tort, comme souvent. Et puis, il commençait à se faire tard, le ciel était maintenant d'un jaune orangé qui je dois dire était plaisant à regarder. Et puis, ce lit qui m'attendait chez moi... J'en rêvais d'avance.
Mais j'en oublierais presque le petit gars qui se trouvait sous mes yeux. Tout comme l'avait suggéré Alistor, je demandais à l'homme avec un grand sourire :
"— Ce n'est pas si grave. Et si vous voulez vous faire pardonner, pourquoi ne pas m'emmener en dehors de ce quartier ? J'avoue m'être quelque peu perdu."
Je regardais à ma droite, voyant une petite ruelle que je n'avais pas encore visitée.
"Peut-être par là..."
C'est donc sans attendre la réponse du malade que je m'enfonçais à pas lent dans cette petite rue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ♪ The sick and the lost [Pv. Lyrdie] Lun 25 Fév - 0:24

Le jeune homme aux cheveux blancs jaugea Lyrdie et examinait surtout son visage couvert d'égratignures. Avec son allure et sa tête, on aurait très bien pu croire qu'il s'était battu contre plusieurs personnes, cependant ce n'était pas du tout cela, ce qui aurait été fort humiliant si son interlocuteur l'apprenait. De plus, Lyrdie s'excusait de manière plutôt nonchalante, ce qui accentuait ce fait d'avoir l'air agressif et faux alors que non. En général, il a la mine plutôt mauvaise en ville pour ne pas que les autres gens s'approche de lui ou quelque chose du genre à cause de sa presque misanthropie.
Pourtant, lorsque le jeune homme en face de lui eu avoir l'air de s'excuser, il s'arrêta dans son élan comme pour réfléchir intérieurement en prenant des expressions différentes par moment, comme s'il s'adressait à quelqu'un intérieurement. Lyrdie n'en tint pas rigueur, c'était quelque peu amusant.
Pendant ce court laps de temps, le ciel était devenu plus orangé, il commençait malheureusement à se faire tard. Adieu tranquillité hydillique, adieu senteur douce de la flore du parc voisin, Lyrdie ne viendra pas vous rendre visite aujourd'hui en compagnie de ses chips au paprika et de sa bouteille d'Ice Tea. Il ne pourra pas se reposer de sa journée dans un endroit tranquille avant de devoir réviser son contrôle pour le lendemain, chose qu'il n'avait presque pas le besoin de faire au vu de son intellect. Non, le meilleur moment de sa journée, il ne pouvait le rater et tant pis pour cette personne qui cherchait sa route et qui allait sûrement dans la mauvaise direction, pourtant il ne pu s'empêcher de vouloir l'aider.

-Bon, je veux bien vous guider mais pas longtemps car j'ai des choses importantes à faire! Et n'allez pas par là...c'est en reconstruction, répondit-il en essayant de stopper son interlocuteur en posant sa main sur son épaule.

Finalement, il n'avait pas tellement envie d'aller s'allonger dans l'herbe du parc, non. Il était comme intrigué par cet homme aux cheveux blancs. Il avait quelque chose de spécial qui émanait de lui et ne savait pas comment le définir. Il fit tout de même semblant de ne pas être curieux et pris un air plus simple.

-Et sinon, que cherchiez-vous avant de tomber? demanda-t-il en avançant de quelques pas.

Malheureusement pour lui, un caillou pas plus gros que son pouce le fit s'étaler sur le sol de manière honteuse. Il resta allongé contre le pavé durant quelque instants, insultant son incroyable maladresse. Il entendit quelques rire, quelques apitoiement et se releva passablement comme l'air de rien. Il épousta son pantalon, ses doc-martins, son sweat et sa veste naturellement, comme il avait si bien l'habitude de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ♪ The sick and the lost [Pv. Lyrdie] Lun 25 Fév - 19:26

Cette ville, je ne la connaissais pas tant que ça. Bien que j'y vis depuis ma naissance, je n'ai jamais réussi à m'orienter dans celle-ci. Je pourrais parfaitement rejeter la faute sur les effets secondaires de la fusion avec le démon, mais j'étais malheureusement déjà ainsi avant son arrivée... Donc on fait avec !
Cette rue ne me disait vraiment rien, et j'aurais peut-être fait l'erreur de m'y enfoncer si l'homme ne m'avait pas attrapé par l'épaule. Le premier réflexe que j'eus fut de lui retirer vivement sa main et de lui lancer un regard peu amical. Comment pouvait-il me toucher ainsi ?! Oh, et puis je m'énerve pour un rien, vraiment... C'est surement le côté idiot de mon acolyte qui refaisait surface. Je n'avais pas pu entendre le début de sa phrase, mais j'imagine que puisqu'il m'avait arrêté, cela voulait dire qu'il allait m'aider. Je lui répondis alors avec un grand sourire :
"— Merci de m'aider... Oh, je ne connais même pas votre nom."

Non, je ne voulais pas spécialement faire connaissance mais disons que c'était la moindre des politesses que d'entamer une conversation avec la personne qui allait me sortir de cette immense galère ! Il était peut-être la lumière qui me permettrait de retrouver ma route ! Mon chez-moi ! Ma vie !
*— Tu en fais un peu trop là...*
*— Si je n'ai même plus le droit de penser !*

Et puis, il m'intriguait tout de même. Ces blessures... A quoi pouvaient-elles être dues ? Il est vrai que j'avais pensé à de simples coups mais il ne semblait pas du genre à se battre... Mais qu'est ce que je raconte, je ne le connaissais même pas ! Autant me concentrer sur quelque chose que je connais, le ciel ! Qu'il était beau en cette soirée, cette petite brise qui l'accompagnait n'était pas non plus pour me déplaire... Mais je divague ! Quand j'y pense, il devait commencer à me trouver étrange à regarder partout comme ça, je devais me calmer.
L'homme sans nom venait de me demander ce que je cherchais.
*— C'est vrai que ça pourrait lui être utile s'il veut t'aider, idiot.*
*— Tu n'en manques pas une franchement... Les démons muets, ça n'existe pas ?*

C'est pendant cette discussion forte intéressante avec moi-même qu'un bruit me ramena à la réalité. Le garçon venait de se vautrer à son tour sur le sol. Justice était faite ! Nous étions à présent quitte ! Bon, au détail près qu'il n'était non pas tombé par ma faute, mais en marchant sur un pauvre petit caillou qui se trouvait sur sa route ! Je ne pus m'empêcher de rire en le voyant ainsi à terre, honte à moi !

J'allais tout de même l'aider à se relever mais il le fit seul, tant pis pour lui. C'est par la suite qu'un rituel de dépoussiérage débuta. Je dis rituel car il semblait avoir l'habitude de s'essuyer de la sorte, vraiment étrange cet homme ! Cela ne servait à rien de se moquer de lui maintenant, cela aurait été assez mal vu puisque lui ne l'avait pas fait lorsque les rôles étaient inversés. Pourtant, je dois avouer qu'une partie de moi-même ne se serait pas gênée.
Pour changer rapidement de sujet, je me contentais de répondre à la question qu'il m'avait posé avant sa chute :
"— Je cherche... Un grand bâtiment ! Un immeuble qui serait assez imposant ! Une tour à qui on associerai directement en la voyant le mot "grand". Voyez-vous de laquelle je parle ? Oh, et je ne me suis pas présenté non plus, je m'appelle Sion, enchanté !"

Je reprenais ma respiration. Je venais de sortir ce long discours d'une traite avec ce grand sourire, ce n'est pas facile croyez-moi ! La description que je lui avais faite, on ne pouvait pas faire plus vague ! Mais bon, je ne connaissais rien de plus sur cette tour, et puis, on ne sait jamais, cela allait peut-être lui dire quelque chose. Je voyais d'ailleurs un immeuble au loin ! Je m'empressais alors de lui demander tout en marchant :
"— Vous croyez que c'est par là-bas ?"
Il fallait faire vite, mon canapé commençait sérieusement à me manquer à rester ainsi debout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ♪ The sick and the lost [Pv. Lyrdie] Lun 25 Fév - 20:23

Ah, cette ville. Lyrdie la connaissait presque comme sa poche. Il est intelligent et n'a pas un mauvais sens de l'orientation comparé à l'homme aux cheveux blancs. En même temps, c'était un peu normal puisqu'il fuyait ses parents le plus longtemps possible, les autres aussi. Toujours à la recherche d'un coin plus tranquille et plus vaste pour se sentir plus libre, moins oppressé. De plus, il trouvait toujours de bonne planque lorsqu'il devait échapper aux recherches de ses parents et de certaines personnes dont il ne voulait strictement pas rencontrer le regard de quelque manière que ce soit. Et ça, d'ailleurs, ça allait lui être utile en tant que guide. D'ailleurs, l'homme étrange semblant parler à une voix inaudible le remercia tout sourire en lui demandant son identité.

C'est vrai qu'il ne s'étaient toujours pas présentés, surtout que Lyrdie aurait pu faire le premier pas vu qu'il avait été la cause de sa chute. Cependant, il tomba avant même de pouvoir lui répondre. L'autre se mit à rire, Lyrdie s'en fichait, après tout, il en entendait souvent de ces voix railleuses. Il s'y était habitué, lui, l'éternel boulet ambulant qui tombe pour à rien alors que d'autres sont plus agiles de leurs membres. D'ailleurs, il voulut l'aider à se relever, l'homme aux cheveux argentés, mais Lyrdie n'en tint pas compte, il se débrouille très bien tout seul et n'a besoin de personne. Alors il dépoussiéra ses vêtements sous l'oeil déconcerté de l'inconnu. Ce dernier changea rapidement de sujet après que le Lyrdie ait fini son court rituel. Il essaya de décrire sa destination le plus vaguement possible, de manière à ce que le jeune homme le comprenne le plus vaguement possible. De plus, il se présenta à la fin de sa phrase. Sion? Sympa le prénom, ça changeait un peu tout de même. Il inspira et expira de la manière la plus explicite qui soit puisqu'il avait parlé avec vitesse et sans interruption respiratoire. Il avait vraiment l'air pressé. Cela se voyait à sa mine, en plus, il devait avoir envie de rentrer rapidement chez lui, d'en finir au plus vite. Il demanda avec prompt:

—Vous croyez que c'est par là-bas ?

Il examina de loin l'immense bâtiment. Un hideux gratte ciel vitreux et dont le toit ne semblait pas exister puisqu'il avait laissé place à un pic d'acier brillant. Imposant, il reflétait toute la puissance économique de cette vaste ville. Ca pourrait être par là, après tout, c'est le plus immense bâtiment, gratte-ciel de la ville. Il opina.

—Peut-être bien, allons voir ensemble! On ne sait jamais si tu te trompes de chemin en ligne droite...

Satyrique, il afficha un sourire narquois en coin pour rigoler de son interlocuteur nommé Sion. Il le savait qu'il aurait pu se prendre un direct du droit dans le visage, mais il devait bien l'aider à le conduire après tout puisqu'ils pourraient très bien se tromper tout les deux. Mais au fait, il ne lui a toujours pas répondu par son identité!

—Au fait, moi c'est Lyrdie, sourit-il niaisement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ♪ The sick and the lost [Pv. Lyrdie] Mar 26 Fév - 15:41

Le jeune homme regardait à son tour le bâtiment. Celui-ci était en effet immense, moderne, l'adjectif qui le qualifiait le mieux était "imposant". Oui, plus je le regardais, plus je me disais que c'était ce que l'on cherchait. Mais il semblait si loin... Ah, si seulement Alistor avait su voler, j'aurais pu foncer vers l'immeuble, vérifier que c'était à nouveau une fausse piste, puis repartir ! D'ailleurs, si j'avais su voler, me perdre n'aurait pas été un problème !
*— Pourquoi tu ne sais pas voler ?! Baka !*
*— Hey ! C'est pas ma faute ! Je ne vois pas pourquoi un démon devrait plus savoir voler qu'un humain ! Je peux parfaitement te retourner la remarque !*

Malheureusement, les humains sont des êtres faibles sans grands pouvoirs, c'est pour ça qu'ils se raccrochent aux prières et aux dieux, car ils se sentent vulnérables. Moi, je n'étais plus comme eux, après, allez savoir si c'est une bonne chose...

—Peut-être bien, allons voir ensemble! On ne sait jamais si tu te trompes de chemin en ligne droite...
Cet homme... Venait-il de se moquer de moi ? Cherchait-il à ce point les ennuis ? Ce gamin qui m'avait d'abord fait tomber se sentait assez à l'aise pour me titiller ? Je veux bien qu'il m'aide, mais s'il profite autant de la situation, cela risque de mal finir ! J'aurais dû demander mon chemin à une autre personne mais j'aurais perdu encore plus de temps. Je venais à mon plus grand regret de tomber sur un garçon hautement malade, à tous les sens du terme... Il m'intéressait.
*— Qu'est ce que tu attends ? Fous-lui une droite !*
*— Malheureusement, nous ne pouvons pas dans cette situation... J'aurais pourtant bien été de ton avis. Nous devons rester calme, il nous tient.*
*— Je vois, mais je te jure que je me vengerai tôt ou tard... On ne se moque pas d'un démon ainsi !*
*— Qu'il se moque de toi encore, je le conçois... Mais de moi, je ne l'accepterai pas. Je t'aiderai donc le moment venu, sois-en heureux.*
*— Enfoiré... Je te hais.*


Il dit avec un grand sourire qu'il s'appelait Lyrdie. Mort... C'est bien comme ça qu'il allait finir un jour ou l'autre ! Mais passons, pour le moment, c'était mon guide.
"— Charmant. Il est vrai que je risquerais de me perdre, marchez donc devant !"
Nous marchions donc en direction de la tour. Pressé, je marchais plutôt rapidement, j'essayais de faire accélérer mon guide qui se trouvait devant moi. Il y avait pourtant quelque chose de bizarre, plus nous nous rapprochions, plus l'image que j'avais de cette tour changeait. Celle-ci qui était si belle et si neuve vu de loin semblait de plus en plus délabrée en nous rapprochant. Cela ne pouvait pas être un simple effet d'optique j'imagine... Cela devenait intriguant, plus intriguant encore que la raison pour laquelle je me dirigeais vers l'immeuble. Je me demande si Lyrdie avait eu la même impression que moi, on ne sait jamais, la fatigue me rendait peut-être malade !

Pourtant, cette impression s'était confirmée une fois arrivée devant. Bien qu'elle était toujours aussi imposante, la tour n'avait rien de l'immeuble neuf que l'on avait pu percevoir tout à l'heure. Des vitres cassées, une porte enfoncée, des lampadaires effondrés, on se serait presque cru devant un manoir hanté.
*— T'y comprends quelque chose toi ?*
*— Nop, mais j'ai bien envie d'aller voir maintenant.*
*— Alala... Adieu ma série du soir...*

J'étais moi aussi bien intrigué par cette bâtisse, il faut dire que tous les trucs surnaturels m'intéressent. Et si ce n'était pas surnaturel, visiter un endroit tellement lugubre m'enivrait de joie. Oh, et il ne faut pas oublier notre jeune ami, que ça l'intéresse ou non, j'avais bien l'intention de l'embêter encore un petit peu. Je me retournais vers lui pour lui demander avec ce même sourire :

"— Cela vous dirait d'aller y faire un tour ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ♪ The sick and the lost [Pv. Lyrdie] Mar 26 Fév - 17:38

Sion semblait irrité par la remarque de Lyrdie. Ce dernier le fit exprès, intentionnellement. Oui, il voulait analyser le taux de pitié présent dans l'esprit de son interlocuteur. L'autre aurait voulu le frapper, lui foutre un poing dans la gueule mais ce ne fut pas le cas. Dommage, l'homme aux cheveux blancs fut moins apprécié du jeune pour le coup, sans être masochiste pour autant. Lyrdie est souvent provocateur aux premiers abords, pour voir si les gens son capables de ne pas tenir rigueur de sa fragilité afin d'être mauvais envers lui. Il appréciait ces gens, ceux qui font abstraction de ses problèmes. Pourtant, Sion semblait lui aussi se moquer de...quelqu'un. Peut-être était-il schizophrène finalement? Cela pourrait très bien être possible, après tout.

— Charmant. Il est vrai que je risquerais de me perdre, marchez donc devant !

Il ne se fit pas prier et passa devant son interlocuteur pour lui indiquer la marche à suivre. Lyrdie essayait d'accélérer le pas tandis que sa nouvelle connaissance lui faisait comprendre qu'il devait aller plus vite. Cependant, il ne savait bien évidement pas que le jeune homme coiffé de cheveux cyans était une totale chiasse en sport comme en endurance. Le casque autour du cou, sa musique l'entraîna de vitesse, aussi. Il faut dire que le métal alternatif ça peut être extrêmement rapide, et inverse.

Tandis qu'il marchait, il remarqua avec soin que le bâtiment que l'homme schizophrène convoitait était finalement en ruine. Les vitres cassées, des bouts de verres au sol; des murs fissurés, des briques sur le sol et de la poussière volant de partout; une enseigne où est écrit Searching Corporation en grosses lettres brisées.
Ils se retrouvèrent ainsi devant l'immense bâtiment de ruines entassées.

— Cela vous dirait d'aller y faire un tour ?

Il éternua à cause des vents poussiéreux et opina à contre coeur. Cependant, et même si le bâtiment pouvait faire peur, il avait tout de même envie de le visiter, histoire de voir s'il n'y a pas de cadavres potentiels. Oui, sans ça, ça pourrait faire un bon endroit où s'évader. Et puis, c'est bien plus beau que la ville entière après tout.

Lyrdie entra en faisant attention à où il mettait les pieds et sortit son paquet de chips au paprika pour faire passer cette horrible odeur poussiéreuse à cause de laquelle il éternuait bien toute les 2 minutes. Il avance à travers les pièces en ruines, remarque des escaliers mais étudie les pièces avec minutie. Il y a peu de lumières, les fenêtres ont été bouchées de l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ♪ The sick and the lost [Pv. Lyrdie] Mar 26 Fév - 19:33

Cette tour... Elle était tellement belle ! Quoi que réponde notre jeune ami, j'allais y entrer de toute manière. Ce n'est pas tous les jours que l'on voit ça ! Surtout que les bâtiments voisins étaient tout à fait normaux eux, il était temps de se transformer en détective et d'enquêter... C'est assez incohérent, moi qui était si peu motivé pour bouger en cet après-midi, voilà que j'étais prêt à y rester la nuit s'il fallait. Il y a bien un petit être qui devait se moquer de moi, mais je ne citerai pas son nom. En tous les cas, il fallait que Lyrdie me réponde pour que l'on entre dans cette demeure sombre et effrayante à en tomber.

C'est après ce long moment d'attente où l'homme analysait l'immeuble que j'eus le droit à ma réponse. Enfin, peut-on appeler ça une réponse, il venait d'éternuer. Vraiment, je me demande s'il va chez le médecin de temps en temps... Il se contenta d'acquiescer par la suite puis s'avança vers la porte. Bon, je n'allais donc pas être seul, j'allais pouvoir m'amuser un peu... Oui, je n'avais pas oublié la façon dont il s'était moqué de moi il y a quelques minutes et je suis très rancunier. De quelle façon allais-je pouvoir me venger... Je trouverai bien de quoi une fois à l'intérieur.

J'entrais donc dans cette tour lugubre. Après avoir fait abstraction des éternuements du malade, je pus me concentrer sur la pièce. Une salle en ruines, voilà ce qui se présentait devant moi. Le sol craquait sous mes pieds, nous n'étions pas en sécurité ici, mais ce n'était pas le moment de partir. Ce qui était plus effrayant encore, c'était le manque de lumière qui m'empêchait de savoir sur quoi je marchais... Simplement magnifique comme sensation. Cette obscurité me permettait simplement de voir un escalier et Lyrdie qui était entrain de manger un paquet de chips, surement pour limiter sa toux. Cependant...
*— Regarde-le... N'est-ce pas l'occasion de s'amuser un peu ?*
*— Je suis d'accord, tu vas pouvoir m'aider. Pourrais-je t'emprunter ton fouet ?*
*— Mais bien entendu mon jeune ami.*

Un double rire sadique résonna en mon être, un rire extérieur et un autre intérieur. Même si je ne m'entends que très rarement avec mon petit démon, j'avoue que je partage tout comme lui ce goût pour le sadisme depuis notre fusion. Je sortais doucement le fouet qu'Alistor m'avait légué pour mener à bien ma mission. J'allais pouvoir le faire souffrir... Non pas en le frappant, non, ça serait trop facile. Il fallait faire mieux, il fallait être plus rusé.

Je profitais que Lyrdie analyse la pièce pour passer discrètement derrière lui pour prendre l'escalier. Un escalier peu sécurisé, il fallait que je reste sur mes gardes pour ne pas risquer de tomber. Mais rien ne pouvait m'arrêter, j'étais totalement déterminé, déterminé à me venger. J'étais pour une des rares fois de ma vie motivé... Motivé à faire des enfantillages, oui.

Une fois au premier étage, je ne pris même pas la peine de regarder autour de moi, j'avais toute ma stratégie en tête. Je pris une longue respiration, puis donnai un grand coup de fouet sur le sol. Une partie de celui-ci s'effondra à l'étage d'en dessous, pile à côté de notre cher convive. Je rangeai rapidement mon fouet puis descendait rapidement les escaliers en profitant de la poussière pour rejoindre Lyrdie. Une fois devant lui, je pris un air inquiet et dis :
"— Est-ce que tout va bien ? Cela ne semble pas être bien solide ici."

Bien que je lui demandais comment il allait, j'étais intérieurement fier, surtout que la soirée ne faisait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ♪ The sick and the lost [Pv. Lyrdie] Jeu 7 Mar - 16:20

« Ca m’a l’air d’être l’endroit idéal » pensa Lyrdie, intéressé. Sion, lui, semblait tout de même plus enthousiaste, comme émerveillé d’excitation. On sentait, sans pour autant être sa conscience, qu’il avait l’envie folle d’enquêter sur les lieux, et le jeune homme aux cheveux cyans en était fort intrigué, mais n’en dit rien. Le jeune Lyrdie éternuait toujours autant, se demandant s’il ne devrait pas faire un peu de ménage avant de revenir ici, plus tard. Son paquet de chips toujours en main, il traversait la salle avec la prudence qu’il n’a jamais eue.
Lyrdie marchait sous le craquelas du parquet brisé à grande enjambé puisque certains amas de pierre gênait son chemin. Il s’arrêta dans un coin tranquille, contre un escalier. Plutôt confortable et pas dérangeant, il fallait juste espérer que ce coin ne soit pas sujet à des éboulements de morceaux de murs…
Il remarqua son ami en train de gambader à un étage un peu plus haut, l’air jovial, amusé. Un fouet? Pourquoi un tel instrument en ses mains? Etrange...Mais bon, ça n’est pas tellement étonnant venant d’une personne à moitié schizophrène. Lyrdie continuait de manger ses chips au paprika en regardant l’inconnu faire, du coin de l’œil. L’homme coiffé d’une chevelure albâtre fit s’écrouler une partie du sol où il se trouve avec son fouet. Il tomba non loin de Lyrdie, presque à côté, d’ailleurs.
-Tu pourrais faire attention avec ton fouet tout de même…
En effet, il jugea cette action comme un élan de maladresse de la part de son interlocuteur, sûrement à cause de cette habitude qu’il a d’être aussi gauche, lui-même.
Il se leva alors pour changer d’endroit puisqu’il était maintenant bien saccagé et rejoignit Sion et son ami imaginaire. Il avança tout de même sans se prêter attention au fait qu’il le suive ou non, même si c’est sûrement plus prudent qu’il reste loin et proche de lui à la fois.
Au deuxième étage, c’est moins solide qu’en dessous, bien évidemment, puisque les fondations sont sûrement très endommagées et donc très friables, comme les murs d’ailleurs. Cependant, il y a moins de poussière puisqu’elle semblait tomber par les trous dus à la corrosion du sol du deuxième étage. De plus, c’est bien plus lumineux puisque la hauteur laisse entrer les lueurs solaires extérieures du couché de Soleil, magnifique d’ailleurs. La nuit ne va pas tarder à tomber, tant mieux. Au moins, personne ne verrait les deux jeunes hommes et ils n’auraient donc aucuns ennuis avec les autorités, ignares soient-elles. Il ouvrit sa bouteille d’Ice Tea et en bu une gorgée sans toucher les bords puisqu’il était obligé de boire à la bouteille, ce qui ne lui déplaisait pas.
-Tu en veux ?
Il tendit aussi son paquet de chips, il déteste manger sous le nez des autres, le jeune homme à la chevelure dégradée par désaturation de sa couleur cyan.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ♪ The sick and the lost [Pv. Lyrdie]

Revenir en haut Aller en bas

♪ The sick and the lost [Pv. Lyrdie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Assiah :: Les Rues-